Le Logiciel

L’informatique libre se base exclusivement sur les logiciels libres. Les plus connus sont sans doute le navigateur web Mozilla Firefox ou les distributions basées sur GNU/Linux : Ubuntu, Debian, … L’ambition de la communauté des protagonistes du logiciel libre est de réaliser des logiciels qui servent au mieux les besoins de l’utilisateur final.



Cette ambition n’est malheureusement pas celle des entreprises d’informatique traditionnelles propriétaire qui ont pour ultime dessein de vous vendre un logiciel et le cas échéant, de vous vendre régulièrement des logiciels ou des mises-à-jour. Le but est de vendre. En informatique libre, le but est de développer une informatique qui fonctionne.



La philosophie du logiciel libre considère l’utilisateur final comme un acteur de l’informatique, lui donne la possibilité de participer au métier : détection de problèmes dans un logiciel, suggestions, traduction, … Elle donne également la possibilité à qui le souhaite d’améliorer les logiciels en mettant les codes source à la disposition du grand public.



Le modèle de l’informatique propriétaire considère l’utilisateur final comme un consommateur, une personne qui achète. Et si le consommateur peut consommer régulièrement, c’est idéal.



La consommation ne se fait pas seulement au niveau des logiciels. Après quelques années, tout le monde sait que son ordinateur est devenu obsolète et envisage son remplacement. Ceci est vrai mais pas aussi vrai qu’on veut bien nous le faire croire. Certes, les ordinateurs évoluent, mais pas au point de devoir se ré-équiper tous les 4 ans.



Un dernier aspect intéressant concernant l’informatique libre : il n’y à pas de virus. Nul besoin de craindre l’infection à chaque fois que vous branchez une clef USB ou que vous cliquez sur un lien. Pas de virus signifie également : pas d’antivirus. Or ces derniers consomment énormément de ressources puisqu’il analysent systématiquement et dans le détail tout ce qui se passe sur votre ordinateur. De plus, comme les antivirus sont des logiciels propriétaires, personne n’a accès à leur code source, ce qui signifie que personne ne peut vraiment dire ce que ces logiciels font avec ce qu’ils trouvent sur vos ordinateurs…